9.9.16

Rodelle : Carole Delga et la Région seront absentes de l'inauguration du club-house

Interpellée par la LP12 mais aussi par la Ligue des Droits de l'Homme sur l'affaire de Rodelle (l'inauguration d'un club-house municipal avec une cérémonie religieuse), Carole Delga, présidente de la Région Occitane Pyrénées Méditerranée a fait savoir dans un courrier qu'elle n'assisterait pas à cette inauguration et que la Région n'y sera pas représentée.

Dans le courrier adressé à la LDH, Mme Delga apporte des précisions.

"Il me semble important de vous préciser tout d'abord que l'organisation de cet événement relève de la responsabilité du maire. Si le logo de la Région figure sur ce carton, c'est uniquement parce que nous avons participé au financement de l'équipement en question", explique l'ancienne ministre.

"Je veux donc vous dire avec la plus grande clarté que je ne cautionne aucunement la tenue des cérémonies religieuses prévues dans ce cadre. Une inauguration d'un bâtiment ayant bénéficié de fonds publics doit se faire, comme vous l'indiquez très justement, dasn le principe de laïcuté républicaine."

"Par conséquent, je vous informe que la Région ne sera pas représentée à l'occasion de cette inauguration ce samedi 10 septembre."

Rodelle : le maire a fait interdire la bénédiction du club-house municipal

A la suite de l'interpellation de la Libre pensée sur la grave atteinte à la laïcité qui risquait de se produire samedi 10 septembre à Rodelle pour l'inauguration d'un club-house qui était assortie d'une cérémonie religieuse ; et sans doute du rappel à la loi de la préfecture, le maire de Rodelle se défend d'avoir voulu enfreindre la loi de 1905.



Dans une lettre adressée datée de ce vendredi 9 septembre à la LP12, à la Ligue des droits de l'Homme et à la Maison universelle de la laïcité de l'Aveyron, Jean-Michel Lalle s'explique. "Au service de mes concitoyens depuis plus de trente ans, je ne pense pas, au cours de mes différents mandats (...) avoir manqué un seul moment aux grands principes républicains que je fais miens et que je défends avec ardeur. J'ai donc fait retirer la bénédiction du club-houes et prévenu les dirigeants du club de football de Saint-Julien-de-Rodelle qui avait souhaité cette bénédiction de mon interdiction. Seule l'inauguration  officielle comprenant les discours des diverses personnalités aura lieu."


8.9.16

Atteinte à la laïcité à Rodelle : la préfecture rappelle à l'ordre le maire

A la suite de l'interpellation de la Libre pensée - mais aussi de la Ligue des Droits de l'Homme - sur la grave atteinte à la laïcité qui risquait de se produire samedi 10 septembre à Rodelle pour l'inauguration d'un club-house qui était assortie d'une cérémonie religieuse, la préfecture de l'Aveyron a rappelé à l'ordre le maire de Rodelle.

"Suite à votre saisine par mail du 08/09/2016, je vous informe qu'un contact a été pris par la Préfecture avec le Maire de Saint Julien de Rodelle", a répondu à la LP12 Aurélien Duvergey, chef du bureau du cabinet du préfet.

"Il nous a informé que la bénédiction n’était plus au programme de l'inauguration du club house, qui se déroulera donc dans le respect des dispositions législatives et de la jurisprudence administrative .
Concernant la messe, elle n'a pas de liens avec l'inauguration et libre à chacun d'y assister ou non.
Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance."

Une atteinte grave à la laïcité à Rodelle

L’inauguration d’un club-house à Saint-Julien de Rodelle, prévue samedi 10 septembre 2016, comporte une cérémonie religieuse avec messe et bénédiction, à laquelle les citoyens sont conviés par plusieurs élus de la République : M. Jean-Michel Lalle, maire de Rodelle ; Mme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Méditerranée ; M. Jean-Claude Luche, sénateur et président du conseil départemental de l'Aveyron.

La Libre pensée de l'Aveyron dénonce avec force une atteinte grave et inacceptable au principe de laïcité tel que définit dans la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat. Un équipement collectif, financé par l’ensemble des contribuables, ne saurait en aucun cas être inauguré conjointement avec l’Eglise catholique.

La Libre pensée a demandé au préfet de l'Aveyron et aux élus signataires du carton d'invitation de prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre cette inauguration conforme à la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat.

L'invitation